Historique


La cohorte ANRS CO3 Aquitaine / AquiVIH-NA est une cohorte épidémiologique prospective ouverte, multicentrique, avec constitution d’une collection biologique, qui a débuté le recueil des données hospitalières dès 1987 sur l’infection par le VIH.
Elle a été mise en place par le Groupe d’Epidémiologie Clinique du Sida en Aquitaine (GECSA) regroupant des spécialistes dans plusieurs domaines (Épidémiologie, virologie, immunologie, pharmacologie, …).
Elle a ensuite été progressivement consolidée avec ses partenariats avec les différents dispositifs nationaux de surveillance de l’infection par le VIH du Ministère de la Santé (en vigueur depuis 1991) et par sa labellisation de l’ANRS en 1992 (l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes est une agence autonome de l’Inserm).

La cohorte contribue au système d’information des instances de coordination régionale de la lutte contre le VIH qui ont été créées, d’abord les CISIH 1991 devenus COREVIH en 2008 puis COREVIH-Nouvelle Aquitaine.
La Cohorte ANRS CO3 Aquitaine-AquiVIH-NA s’est donc construite à partir d’un système de surveillance épidémiologique et clinique de l’infection par le VIH en région qui avait pour objectif général de recueillir de manière standardisée dans une base de données les informations cliniques, biologiques, thérapeutiques et épidémiologiques concernant les sujets séropositifs suivis initialement dans cinq services de médecine interne et de maladies infectieuses du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux.
Elle s’est rapidement développée au sein de 16 services réparties dans 11 hôpitaux de la région ex-Aquitaine avant de s’élargir aux centres hospitaliers dans l’ensemble de la région Nouvelle Aquitaine.

Afin de marquer cette évolution géographique, son nom a évolué en AquiVIH-NA afin de mieux représenter l’ensemble des centres sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine.
En 2016, le C.H.U de Bordeaux est devenu le gestionnaire de la cohorte dans le cadre réglementaire du soin courant avec pour investigateur principal le Pr. Fabrice Bonnet.
La mise en place et le suivi de cette cohorte ont permis au travers des trois décennies d’une part, de mieux caractériser la population des PVVIH prises en charge en ex-Aquitaine et d’autre part, d’aborder de nombreuses problématiques épidémiologiques et de recherche clinique liées à l’histoire naturelle de l’infection et à ses traitements.


Objectifs


Principal

  • Etudier l’évolution de l’histoire naturelle et sous traitement de l’infection par le VIH-1

Secondaires

  • Identifier les déterminants de la progression de l’infection (décès, événements SIDA, comorbidités et survie sans événement, …)
  • Déterminer/Identifier les facteurs pronostiques de cette évolution
  • Evaluer les modalités de prise en charge des PVVIH et étudier leur impact sur la progression de la maladie
  • Réaliser la surveillance épidémiologique hospitalière de la prise en charge de l’infection par le VIH dans la région Aquitaine
  • Identifier les problématiques émergentes médicales et psycho-sociales chez les PVVIH suivis dans le système de soins
  • Analyser l’ensemble des consommations de soin des PVVIH depuis 2013
  • Analyser les déterminants de consommation, des inégalités de prise en charge selon des profils (clinico-biologique, de qualité de vie, …) des patients


Axes de recherche principaux


ÉPIDÉMIOLOGIE CLINIQUE

  • Epidémiologie descriptive de l’infection VIH en région
  • Etude du vieillissement
  • Etude des comorbidités
  • Impact des traitements ARV au cours de l’infection par le VIH

NEURO-ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Evaluations des fonctions cognitives et locomotrices

IMMUNO-ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Recherche d’association entre des phénomènes d’activation, de senescence et d’inflammation immunitaire et la survenue d’évènements morbides sévères

MARQUEURS GÉNÉTIQUE

SANTÉ PUBLIQUE

  • Analyse de la consommation de soins des PVVIH
  • Evaluation de la qualité de vie liée à la santé et ses déterminants dans l’ère actuelle de la prise en charge

COLLABORATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES AVEC D’AUTRES COHORTES INFECTÉES OU NON PAR LE VIH


Organisation


Le conseil scientifique de la cohorte fixe les orientations scientifiques du projet et la stratégie de communication auprès des participants et auprès des équipes de recherche. L’investigateur principal de la Cohorte et le président du conseil scientifique est le Pr. Fabrice Bonnet. Le gestionnaire de la cohorte est le CHU de Bordeaux et elle est le produit du système d’information du COREVIH-NA (système opéré par convention entre l’INSERM, l’Université de Bordeaux et le CHU de Bordeaux). Pour son organisation et sa coordination elle est insérée dans le Centre de Recherche en Epidémiologie et Santé Publique de l’INSERM U1219 Bordeaux Population Health lui-même situé dans l’Institut de Santé Publique, Epidémiologie et Développement (ISPED) de l’Université de Bordeaux. La Cohorte ANRS CO3 Aquitaine est ainsi l’un des programmes prioritaires de recherche de l’Equipe « Multimorbidity and Public Health in patients with HIV or Hepatitis – MORPH3US» dirigée par le Dr. Linda Wittkop.

Le conseil scientifique coordonné par le Pr. Fabrice Bonnet (investigateur principal/ président) et le Dr Linda Wittkop (méthodologiste) se réunit deux fois par an avec les acteurs suivant :

  • Les coordonnateurs
  • Des cliniciens des services impliqués
  • Un immunologiste
  • Des pharmaciens
  • Des virologues

  • Le chef de projet
  • Des responsables scientifiques de chaque Institution Fondatrice ou leur représentant
  • Le responsable du centre de ressource biologique (CRB-BBS)
  • Le représentant de la Direction de la Recherche clinique et de l’Innovation du CHU de Bordeaux
  • Des membres invités (en fonction des projets présentés lors de la réunion)


Equipe


Equipe chargée du recueil et du support aux investigateurs :
D. ARMA / G. ARNOU / MJ. BLAIZEAU / P. CAMPS / M. DECOIN / S. DELVEAUX / F. DIARRA / P. GOUGEON / S. LAWSON-AYAYI / E. LENAUD. J. PASCUAL / D. PLAINCHAMP / A. POUGETOUX / B. UWAMALIYA-NZIYUMVIRA / K. ZARA.

Equipe de coordination :
O. LELEUX / A. PERRIER

Liste des centres


CHU de Bordeaux – Hôpital Haut-Lévêque

Service de Médecine interne et Maladies infectieuses
Tél: 05 57 65 64 83

CHU de Bordeaux – Hôpital Pellegrin

Service des Maladies infectieuses et tropicales
Tél: 05 56 79 55 23

Service des Maladies infectieuses et tropicales
Tél: 05 57 82 22 20

Service pédiatrique
Tél: 05 57 62 30 22

CHU de Bordeaux – Hôpital Saint-André

Service des Maladies infectieuses
Tél: 05 56 79 57 33

Service des Maladies infectieuses et tropicales
Tél: 05 56 79 58 23

Service de Médecine interne et immunologie clinique
Tél: 05 56 79 58 28

Service des Maladies infectieuses
Tél: 05 57 79 57 33

Centre Hospitalier d’Arcachon

Service de Médecine interne
Tél: 05 57 52 92 00

Centre hospitalier de Libourne – Hôpital Robert Boulin

Service de Médecine interne
Tél: 05 57 55 15 77

Centre hospitalier de Mont de Marsan

Service de Médecine interne
Tél: (06) 07 85 78 89

Service de Médecine interne
Tél: (05) 58 05 12 74

Centre hospitalier de Dax-Côte d’Argent

Service des Maladies infectieuses
Tél: 05 58 90 48 51

Centre hospitalier de Périgueux

Service de Médecine interne
Tél: 05 53 45 26 00

Service de Dermatologie
Tél: 05 53 45 26 43

Centre hospitalier d’Agen-Nerac

Service de Médecine interne
Tél: 05 53 69 70 60

Centre hospitalier Saint-Cyr

Service des Maladies infectieuses et tropicales
Tél: 05 53 72 27 01

Centre hospitalier de Pau

Service de Médecine interne
Tél: 05 59 92 49 68

Service de Médecine interne
Tél: 05 59 92 49 13

Centre hospitalier de la Côte Basque

Service des Maladies infectieuses
Tél: 05 59 44 37 32

Centre hospitalier d’Orthez

Service des Maladies infectieuses
Tél: 05 59 69 74 06

Charente Maritime

Centre hospitalier de Saintes

Service de Médecine interne

Centre Hospitalier de Jonzac

Service des Maladies infectieuses


Charente

Centre hospitalier d’Angoulême

Service de Médecine interne


Vienne

CHU de Poitiers

Service de médecine interne et maladies infectieuses

Partenaires